A picture of the Chair and the three panelists during the conference.
  From left to right: Louise Otis, Michael Brown, Marie-Joëlle Zahar, and John Packer.

Médiation pour la paix  : le travail de l’Équipe de réserve d’experts en médiation de l’ONU

avec Michael Brown, John Packer et Marie-Joëlle Zahar
15 février 2016

Le Centre sur les droits de la personne et le pluralisme juridique de McGill et la Chaire Oppenheimer en droit international public sont fiers d’accueillir trois experts en médiation à la Faculté de droit de l’Université McGill. Les conférenciers, qui ont tous fait partie de l’Équipe de réserve des Nations Unies, un groupe d’experts pouvant être déployé rapidement afin de fournir assistance aux agents des Nations Unies dans leurs efforts de prévention des conflits, discuteront du rôle de la médiation pour la paix et nous feront part de leurs propres expériences.

 : Salle 100 – Tribunal-école, New Chancellor Day Hall
Faculté de droit de l’Université McGill, 3644 rue Peel, Montréal
Quand : 15 février 2016 (13h00 – 14h30)

La conférence sera présidée par Louise Otis, médiatrice et arbitre en matière civile et commerciale, professeure adjointe à la Faculté de droit de l’Université McGill et ancienne juge de la Cour d’appel du Québec.

Veuillez noter que l’événement se déroulera en français et en anglais.

LES CONFÉRIENCIERS
Portrait of Michael BrownMichael Brown – Ressources naturelles et conflits fonciers
Professeur de pratique en médiation des conflits à l’Institut d’étude du développement international (Université McGill)

Cette biographie est seulement disponible en anglais :

Michael Brown is a Professor of Practice in Conflict Mediation at McGill University, a Senior Expert on Natural Resources, Environmental Diplomacy and Mediation for the UN Environment Programme (UNEP). He held the position of Senior Mediation Expert on Land and Natural Resource Conflicts on the UN Department of Political Affairs’ (DPA) Standby Mediation Team for two years.

Mr. Brown’s experience in mediation, conflict and peacebuilding focuses heavily on issues around natural resources and land. He has worked in many regions and 30+ countries throughout Latin America, Asia, Africa and North America. He has held leadership and senior advisory positions with UN Development Programme (UNDP), UN DPA, the World Bank, UN peace missions and international consulting companies.

Among his many publications, Mr. Brown was one of the principal contributing authors of the new UN publication titled, Natural Resources and Conflict : A Guide for Mediation Practitioners. He was also a key contributing author of USAID’s publication Land and Conflict : A Toolkit for Intervention.

Before working internationally, Mr. Brown worked in Canada in environmental and natural resources law, aboriginal law, policy development and alternative dispute resolution. He has degrees in Law (J.D.) and Geography (B.Sc.), and was called to the Bar in the Province of Ontario. He speaks English, Spanish and French.

Portrait of John PackerJohn Packer – Constitutions et conception de processus
Directeur, Centre de recherche et d’enseignement sur les droits de la personne (Université d’Ottawa)

Le professeur John Packer est professeur agrégé en droit et directeur du Centre de recherche et d’enseignement sur les droits de la personne (CREDP) à l’Université d’Ottawa. Le professeur Packer a occupé des postes de professeur à l’University d’Essex, où il a été directeur du Centre des droits de la personne mondialement reconnu, ainsi qu’à l’École Fletcher de l’Université de Tufts. Il a été nommé boursier de recherche au sein des universités Cambridge et Harvard et a donné des conférences dans plusieurs universités et établissements professionnels dans le monde.

Le professeur Packer est aussi un praticien chevronné, apportant à l’Université d’Ottawa quelque 20 ans d’expérience au sein d’organismes intergouvernementaux, y compris à Genève pour le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, l’Organisation internationale du travail et le Haut Commissariat des Nations unies pour les droits de la personne ; au cours de ces années, il s’est penché sur des violations des droits de la personne en Iraq, en Afghanistan et en Birmanie/Myanmar, sur des exécutions sommaires, des séquestrations, des disparitions forcées et l’utilisation de sciences judiciaires, le recours aux forces civiles de la défense ainsi que sur l’indépendance des juges et des avocats dans le monde. De 1995 à 2004, il a été conseiller juridique principal, puis le premier directeur du bureau du Haut Commissariat pour les minorités nationales de l’OSCE de La Haye, travaillant partout en Europe de l’Est et en Europe centrale ainsi que sur tout le territoire de l’ancienne Union soviétique. Au cours des deux dernières années, le professeur Packer a agi à titre d’expert en matière de constitutions et de conception de processus au sein de l’équipe volante d’experts des Nations unies dans le domaine de la médiation, laquelle est rattachée au Département des affaires politiques, prodiguant des conseils sur de nombreux processus de paix et sur des transitions politiques dans le monde, mettant l’accent sur la prévention et la résolution de conflits, la gestion de la diversité, la réforme constitutionnelle et juridique et la protection des droits de la personne, y compris les minorités.

Il est rédacteur associé du Human Rights Law Journal et Rédacteur du European Yearbook of Minority Issues. Il a également siégé auprès des conseils de nombreuses ONGs internationales pour les droits humains.

Portrait of Marie-Joëlle ZaharMarie-Joëlle Zahar – Experte sur les questions de partage de pouvoir
Professeure au Département de science politique et Chercheure au Centre d’études et de recherches internationales (Université de Montréal)

Marie-Joëlle Zahar est professeure titulaire au Département de science politique et chercheure au Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal. De mars 2013 à août 2015, elle a été détachée auprès du Département des affaires politiques aux Nations Unies à titre d’experte sénior sur les questions de partage de pouvoir et membre de l’équipe de réserve d’experts en médiation. Ses intérêts de recherche portent sur les guerres civiles et la résolution des conflits. Elle s’est particulièrement penchée sur le phénomène des milices et des économies de guerre, l’étude de la violence en période de transition entre la guerre et la paix ainsi que dans l’étude du partage du pouvoir comme solution de sortie de crise.

Titulaire d’un doctorat en science politique de l’Université McGill, sa thèse lui a valu le prix d’excellence de l’Académie des Grands Montréalais. Mme Zahar a été professeure invitée à l’Université Lyon 2 et à l’Institut d’études politiques de Lyon. Elle a également été chercheure invitée au Centre pour la sécurité et la coopération internationales de l’Université Stanford ainsi qu’au Centre d’études du monde arabe moderne (CEMAM) à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (Liban) et chercheure post-doctorale CRSH au Centre Munk pour les études internationales (Université de Toronto).

Co-auteure (avec Rex Brynen, Pete W. Moore et Bassel F. Salloukh) de Beyond the Arab Spring : Authoritarianism and Democratization in the Arab World (Lynne Rienner 2012) et co-éditrice (avec Stephen Saideman) de l’ouvrage Intra-State Conflict, Government and Security : Dilemmas of Deterrence and Assurance (Routledge 2008), ses recherches ont été publiées, entre autres, dans les périodiques Global Governance, Africa Spectrum, Journal of Peacebuilding and Development, Südosteuropa,Critique internationale, International Peacekeeping et The International Journal. Elle a également contribué à de multiples ouvrages collectifs portant sur la résolution des conflits et la mise en application des accords de paix.

Anciennement consultante auprès du Bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires Humanitaires (BCAH/OCHA) et professeur associée au Centre Pearson pour le maintien de la paix, Marie-Joëlle Zahar a siégé sur le comité exécutif du Consortium canadien pour la sécurité humaine et a été directrice scientifique du Réseau Moyen-Orient et du Réseau francophone de recherche sur les opérations de paix au Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal. Depuis 2006, elle œuvre à titre de consultante auprès de divers organismes et gouvernements dans des situations post-conflit notamment en Irak et au Soudan.

Share this: