Des migrants face à un barbelé.
  (c) Reuters

Pour l’ONU, l’UE doit changer de politique d’immigration

25 August, 2015

L’expert de l’ONU pour les droits des migrants, François Crépeau, a demandé mardi à l’Union européenne d’adopter une autre politique face à l’afflux des migrants. Construire des barrières, utiliser des gaz lacrymogènes, détenir les migrants, les menacer ne les dissuadera pas de venir, a-t-il affirmé.

Le rapporteur de l’ONU recommande l’adoption d’une politique migratoire cohérente, basée sur le respect des droits de l’homme et offrant des solutions légales aux migrants. Il faut permettre aux demandeurs d’asile d’entrer en Europe et d’y résider par des canaux réguliers, déclare M. Crépeau.

Le rapporteur propose d'”ouvrir le marché du travail grâce à un octroi ciblé de visas permettant aux gens de venir et de rentrer chez eux s’ils ne trouvent pas de travail”. Cette mesure devrait s’accompagner de sanctions plus fermes contre les employeurs qui engagent clandestinement des travailleurs migrants, par exemple dans l’agriculture, la construction, les soins ou l’hôtellerie.

“Cela réduirait considérablement l’attrait pour les migrants irréguliers, ainsi que le marché pour les trafiquants”, affirme M. Crépeau. En outre, le spécialiste préconise l’adoption par les pays riches d’un vaste programme de réinstallation pour des réfugiés comme les Syriens et les Erythréens.

Ce programme pourrait offrir une protection légale à 1,5 million ou même deux millions de migrants au cours des cinq prochaines années, a précisé l’expert de l’ONU. Ce programme permettrait aux pays européens de combattre le trafic d’êtres humains et de décider qui ils acceptent, en faisant les préparatifs adéquats.

Le rapporteur critique également le langage méprisant adopté parfois contre les migrants et le discours politique qui exploite les sentiments xénophobes. Les dirigeants européens doivent faire preuve de leadership moral pour combattre plus vigoureusement le racisme, la xénophobie et le discours de la haine, a-t-il insisté.

“Construire des barrières, utiliser des gaz lacrymogènes ou d’autres formes de violence contre les migrants et demandeurs d’asile, les détenir, leur refuser le droit à des abris, à la nourriture ou à l’eau, utiliser un langage menaçant n’empêchera pas les migrants de venir ou d’essayer de venir en Europe”, a affirmé M. Crépeau.

Pour lire l’article original: Pour l’ONU, l’UE doit changer de politique d’immigration.

Share this: